Tangerine & Cie

Forum végétarien sur l'alimentation crudivore et frugivore, le fruitarisme et l'hygiénisme.


Heures au format UTC + 1 heure



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message

Inscription: Déc 2010
Messages: 309
Sexe: Non specifié
Posté: 31 Mar 2011, 08:14 

concernant le "cododo" je suis un peu perdu....
j'entends dire une chose et son contraire , et n'ayant pas encore eu la chance de "vivre" cela moi même je n'arrive pas à avoir une idée claire...
certaines des mes ami-e-s ne jurent que par ça , et je trouve leurs arguments excellents mais d'un autre côté j'ai aussi des ami-e-s tout aussi attentives a leur bébé et "ouvertes" qui me disent que au contraire cela diminue l'autonomie de l'enfant et que la solution a long terme n'est pas de répondre aux peurs de l'enfant et a son sentiment d'insécurité par le fait de le prendre avec soi (ce qui aurait tendance à éviter a l'enfant d'évoluer) mais au contraire de le rassurer tout en le laissant dans son lit
vous en pensez quoi les mamans du forum?

_________________
WWW.VIVRECRU.ORG le blog vidéo frugivore


Haut
  Profil 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 265
Sexe: Masculin
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 08:17 

Le cododo est nécessaire tant que le bébé en a besoin, c'est aussi facile que ça!

_________________
Michel Nature
Se Guérir, Se Nourrir, S'épanouir, par Nature!
http://michelnature.com


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 419
Sexe: Féminin
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 09:00 

+1 avec Michel.

Un bébé (regarde les singes : les mères sont collées à leur enfant) a besoin de contact très fréquent. si tu réponds à son besoin d'être rassuré même permanent, il va se construire sur une base sécure,saine :" mes parents sont toujours là, je ne crains rien, ils m'aiment, ..."
Si tu choisis de prendre de la distance comme utiliser des talkies walkies pour surveiller à distance qu'il ne pleure pas, des détecteurs pour vérifier à distance qu'il respire encore ...mais que tu le laisses dans son lit pleur ou pas, à revenir le rassurer deux ou trois fois, mais qu'ensuite il doive prendre sur lui (de là, une théorie "droit aux larmes"comme quoi il faudrait les laisser pleurer; oui, mais dans les bras, et sous les câlins, pas seuls dans une chambre noire, au fond d'un lit), dans ce cas, il va pleurer, mais il n'est pas idiot il va réaliser qu'il n'y a pas de réponse, qu'il est seul et va cesser. Les alternatifs te diront que c'est une violence à l'enfant. On lui demande d'être autonome de force dès le début : doudou, tétine, etc... Pour moi, ça a plusieurs conséquences dont celle de retarder l'autonomie profonde de l'enfant car pour aller de l'avant, il faut être heureux et un bébé heureux est celui dont tous les besoins sont satisfaits (notamment le besoin de contact : portage et pas la poussette, combien d'enfants se tortillent dedans et demandent à leur mère d'en sortir, cododo, toucher sa mère, sentir sa chaleur, entendre son souffle, quel réconfort !, etc...).
Un bébé allaité à la demande, par exemple, porté en écharpe (je veux dire en permanence sauf désir contraire de l'enfant), rassuré la nuit par le maternage en cododo est très calme et ouvert, il est sûr de l'amour et de l'intérêt qu'on lui porte, il est prêt à toutes les découvertes.
Je peux me fonder sur mon expérience et celle de ma meilleure amie : autonomie réelle précoce (et ça se comprend quand tu portes ton enfant tu lui parles tout le temps en tout cas souvent, tu expliques tout ce que tu fais, tout ce qu'il approche, qu'il voit, ...). Et surtout tu réponds aux besoin de l'enfant quand il le demande. J'avais un ami horrifié du désordre que mon fils aîné mettait dans les placards de ma cuisine et qui s'obstinait à vouloir que je le réprimande et le sorte de là. il avait trois enfants qui ne bougeaient pas, dormaient seuls dans leurs lits à l'heure dite, etc... Oui, mais moi, je ne voulais pas d'automates, mais des êtres libres à mes côtés. Jouer avec des flacons d'épices ça stimule différents sens, l'enfant apprend les formes, il manipule, il range , il dérange, il verse, appréhende au toucher le poids, la consistance, etc... Ensuite, c'est rapide de tout remettre, mais lui, l'enfant, c'est ainsi qu'il devient autonome. La nature est bien faite si tu la laisses s'exprimer, elle fait des petits des êtres éveillés et autonomes.
Ils aspirent à faire seuls, mais bien souvent les parents sont trop pressés et abrègent la séance d'habillage, de toilette; de repas, etc... Moi, je les levais assez tôt, et ils faisaient seuls, quitte à rajuster derrière.
J'arrête, j'adore l'éducation "naturelle", je serais trop prolixe, mais c'est un mythe pour moi qu'il faille imposer l'autonomie et encore plus de croire que couper le cordon avec le tout petit enfant favorise son autonomie. Je le répète il est crucial de rassurer son enfant en répondant à ses besoins nuit et jour (et le cododo entre en compte parmi les solutions possibles). un enfant rassuré est un enfant qui aura envie de vivre, donc d'être autonome. Mon fils, mais aussi celui de ma meilleure amie (et j'ai eu vent d'expériences similaires) avait pour doudou mes seins. Il fonçait explorer le monde et quand ça tournait mal (chute, peur, etc...) il revenait vite se blottir et souvent téter. C'était son repère, son refuge. sûr de cela, il pouvait devenir autonome.

Attention ! je ne dis pas qu'une maman qui ne porte pas son petit, qui ne dort pas avec ou qui ne l'allaite pas ne s'en occupe pas avec amour. Je dis que ce n'est pas une manière naturelle de s'en occuper et ça part d'une erreur d'analyse au départ. En niant les besoins primaires fondamentaux des bébés, on ne peut favoriser leur développement optimal car l'autonomie, ça ne s'impose pas, c'est une pulsion de vie qui pousse l'enfant à apprendre pour grandir. Ils se développeront malgré tout en dépassant cela, mais pourquoi ne pas leur faciliter les choses ? C'est plus simple, plus facile, sans stress et ils progressent beaucoup mieux et plus vite sans souffrances psychologiques.
Aujourd'hui, les psychothérapies alternatives remontent systématiquement à la grossesse, à l'accouchement et aux premières années de la vie. Ce qu'elles tentent d'expliquer à l'adulte : que le bébé qu'il était était aimé même si on le laissait pleurer, même si on lui criait dessus, même si on le laissait seul dans une chambre ou en crèche, ...ça peut donner à réfléchir, non ?... ;)

PS : j'ai relu le pavé et corrigé pas mal de fautes, j'espère l'essentiel !


Dernière édition par cicero le 31 Mar 2011, 09:32, édité 1 fois.

Haut
  Profil 
 

Inscription: Déc 2010
Messages: 309
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 09:11 

merci pour la réponse exhaustive cicero! je vais la relire quelques fois...
en fait j'ai peut être oublié une donnée...l'age de l'enfant!
mais si je te suis bien , si l'enfant a été rassuré tres jeune , il sera porté naturellement à s'autonomiser , est ce cela?

_________________
WWW.VIVRECRU.ORG le blog vidéo frugivore


Haut
  Profil 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 419
Sexe: Féminin
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 09:27 

c'est bien ça ! J'adore ta concision, c'est une vraie qualité à acquérir en ce qui me concerne ! :mrgreen:


Haut
  Profil 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 419
Sexe: Féminin
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 09:41 

Pour l'âge, il n'y a pas de limites formelles, seulement de l'écoute et du bon sens.

J'ai arrêté progressivement l'allaitement de mon cadet et le cododo vers l'âge de 2 ans 1/2. Lui, était encore demandeur, moi, j'étais lassée (et fatiguée de l'allaitement pour des raisons particulières) et j'avais envie de retrouver plus d'intimité avec mon mari. J'ai fait ça doucement en lui expliquant,en le rassurant : il était prêt. D'ailleurs, j'avais fait en sorte qu'il ne soit pas prisonnier de son lit, il pouvait se lever et venir me retrouver en cas de nécessité, ce qu'il a fait parfois, sans en abuser.

Donc, tu vois ça a cessé pour mon cadet à 2.5 ans et près de 4 ans pour mon fils aîné qui profitait aussi de ma présence.

Ma meilleure amie avait poussé jusqu'à 3 ans pour son fils cadet et 5 pour sa fille aînée. On reste dans la petite enfance.

Je pense qu'à 10 ans, of course, nos grands enfants peuvent avoir besoin qu'on les rassure de temps en temps (même nos jeunes ados: ça ne coûte pas grand chose de passer une nuit avec eux quand ils passent un mauvais cap, une grosse angoisse mais ça ne devrait pas être permanent, à cet âge,ils ont assez de ressources et d'autonomie s'ils ont été bien "nourris" avant pour fonctionner seuls !... ;)


Haut
  Profil 
 

Inscription: Nov 2010
Messages: 51
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 09:44 

3 enfants, les 3 allaités jusqu'à 3 ans, les 3 ont dormi à mes côtés.
Ils sont maintenant, 11, 9, et 6 ans.
biensur j'avais lu quelques livres, beaucoup de livres....
j'avais entendu certaines de mes amies
Mais, quand je suis devenue maman.... c'était viscéral. La question ne s'est même pas posée.
J'ai allaité et j'ai dormi avec eux. Je devais répondre à leurs besoins.
'il faut répondre aux besoins d'un bébé.
Et leurs besoins c'est : manger, dormir, être aimé, être rassuré
Je les ai allaité jour et nuit.
Les décharges d'hormones au cours de l'allaitement m'ont permis de vivre ces périodes avec une grande plénitude.
Nous avons trouvé le moment où il fallait qu'ils dorment sans se reveiller pour téter la nuit.
Pour chacun de mes 3 enfants se fut différent.
La première très rapidement.
Mon deuxième, très long..... il avait énormément besoin de mouvements, d'être rassuré, d'être contre moi.
Mon troisième, il a pris son temps mais tout s'est fait naturellement et tranquillement.
Parfois l'enfant décide avant que la maman soit prête.
Parfois c'est la maman qui en ressent le besoin.

j'ai adoré ces merveilleux moments
oui, pendant 3 années pour chacun, j'étais presque exclusivement que maman.
C'est un sacré investissement ! surtout par le monde qui nous entoure...
Il y a 11 ans, avec mon écharpe de portage, mon co-sleeping et mon allaitement long....
J'etais seule au monde ou presque.
Mais quand je vois l'assurance de mes enfants, leur autonomie, et cet amour que nous avons les uns pour les autres....
Je me dis que j'ai fait le bon choix.
celui de m'écouter...

Le co-spleeping a permis de créer des liens forts entre moi et mes enfants
m'a permis de dormir tout en allaitant
m'a permis de dormir parce que mes bébés étaient calé sur ma respiration et que je sentais que
tout allait bien
m'a permis d'etre proche d'eux et de les surveiller lorsqu'ils étaient malades
et puis quel bonheur.... c'est un beau prolongement après les avoir portés neuf mois.
Des nuits et des nuits ils ont dormi sur mon ventre et je pouvais les "respirer".

Ce sont des moments inoubliables. Pour eux, et pour les mamans qui désirent tenter l'expérience.
Une chance incroyable. j'en suis convaincue.


Haut
  Profil 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 419
Sexe: Féminin
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 10:11 

Je signe !
Ah ! non, je ne peux pas ce n'est pas moi l'auteur de ce merveilleux texte ? Dommage, j'aurais pu car j'y adhère complètement ! :D


Haut
  Profil 
 

Inscription: Nov 2010
Messages: 51
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 12:08 

cicero :D :D
et je me suis retenue.... car l'expérience va même au-delà de cela.
On ne peut pas tout faire passer par internet.

:)

Dans tous les cas, je vois une relation forte entre ma façon d'avoir été au plus près de mes enfants dès leur naissance (maintenant.... ils ont pris leur envol... je les suis, l'attachement est là, mais leur vie ne dépend plus que de moi)
et la façon vers laquelle je tends par rapport à mon alimentation (et l'alimentation de mes enfants).
Il y a un lien c'est certain.
Le chemin est long.... mais je suis dessus.


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 1374
Localisation: Costa Rica
Sexe: Féminin
Age: 49
MessageSujet du message: Re: Alimentation et sommeil
Posté: 31 Mar 2011, 12:50 

Le mien dort toujours avec moi à presque six ans, et comme la chose est fréquente au Costa Rica personne ne s'en émeut :)

_________________
« M'ennuyer? Avec la nourriture du paradis? » Anne Osborne


Haut
  Profil Site Internet 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit