Tangerine & Cie

Forum végétarien sur l'alimentation crudivore et frugivore, le fruitarisme et l'hygiénisme.


Heures au format UTC + 1 heure



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 08 Déc 2010, 14:04 

Et ben c'est parti pour un sujet spirituel et philosophique, et pour l'inaugurer, ma petite présentation de mon rapport au monde (qui sera, par ailleurs, un bon entraînement pour ce fichu bouquin que je rêve mais n'arrive pas à écrire!!):

Bon, comme chacun le sait maintenant, je suis naturiste, mais dans le sens jusqu'auboutiste et intégriste, considérant que la plus grande erreur de l'humain, et la cause de toutes ses souffrances et douleurs, c'est d'être sorti -ou de croire être séparé- de la Nature.
Le Naturisme est donc réellement pour moi une voie de retour à la Nature.

Il n'y a pas d'écrit fondateur à ce mouvement auquel se référer en particulier.
Il y en a en fait beaucoup, mais aucun n'est aussi parlant que le nom lui-même de Naturisme, et tous sont teintés de telle ou telle idéologie du moment où ils ont été écrits.

Le Naturisme, contrairement à l'idée généralement véhiculée au sein et à l'extérieur du mouvement, ne se résume pas à la Nudité, parfois érigée en unique dogme, et bien qu'elle soit en soi bénéfique et extrêmement positive (si elle est choisie, bien-sûr).
Même si l'on y ajoute une pensée écologiste, cela reste profondément incomplet, car l'écologie reste trop souvent ancrée dans cette séparations de l'humain et de la Nature, "Nature" étant généralement réduit à "environnement", alors qu'elle n'est bien sûr pas qu'extérieure, mais bien évidemment, et surtout -en ce qui nous concerne- intérieure.

Le Naturisme n'est également pas humaniste, car l'humanisme, issue de cette idéologie de séparation et de suprématie de l'homme, croit en l'homme comme seul maître de lui-même et de son évolution positive (l'histoire nous montre indéniablement le contraire, et les seuls humains "bons", qui ont influencé positivement le reste de l'humanité, avait en réalité renié cette croyance infondée et avaient opéré un réel retour à la Nature -ou à Dieu, selon les conceptions-, se reconsidérant enfin à leur juste place, faisant partie prenante, étant en quelque sortes qu'un simple mais bel organe de ce grand être vivant qu'est le cosmos, ou à plus petite échelle, la terre: "L'Homme, c'est la Nature prenant conscience d'elle-même", Élisée Reclus...)

La spiritualité du Naturisme n'est pas simplement idéologique ou idéelle, car elle prend en compte la Nature de l'humain, sa biologie même, considérant son corps comme étant le temple de son être, et qu'il convient d'en prendre grand soin et de ne point le salir, comme l'explique le Jésus des évangiles esséniens de la Paix.

Le Naturisme n'est pas une "nouvelle" idéologie, toute autant masculine que les autres, mais au contraire, un retour au féminin, à l'être et au laisser être, un démontage complet de tous nos acquis humains dont on se glorifie au lieu d'en avoir honte, au regard de tout ce que l'on a pu produire depuis notre sortie "du jardin d'Eden", dont la notalgie nous rappelle constamment à y revenir de notre propre gré, pour peu que l'on laisse enfin parler et qu'on l'écoute cette petite voix, cette "conscience", ce lien direct au divin, qui chuchotte doucement au fond de nos coeurs, notre vraie Nature.

De ce fait, oui, je renie, ou du moins, je ne me glorifie pas de cette histoire humaine (qui par ailleurs, a été écrite par les "vainqueurs"...), dans tout ce qu'elle a de prétentieux et destructeur, qui loin d'aller dans le sens d'une "évolution positive", nous enfonce dans une barbarie de plus en plus abjecte à mesure que les progrès technologique multplient les forces de notre propre destruction...

... wow... c'est plutôt noir comme regard sur le monde... oui mais c'est guidé par un idéal tellement lumineux!!! ;)

Le rapport avec les fruits: Notre Nature semble nous définir comme plutôt frugivores (anatomie, et effets sur la santé tant physique que spirituelle), et d'autres part, l'effet de l'alimentation ayant toujours un effet particulier sur nous, celle des fruits nous mène indéniablement vers une paix et une ouverture sur l'infini...
D'autres parts, mais peut-être faudrait-il ouvrir un topic particulier sur ce sujet, l'effet des fruits sur la sexualité va dans le sens d'un retour naturel vers l'amour sacré, découverte que j'ai fait à peu près en même temps que le frugivorisme et qui mène également vers plus de conscience de ce qui est...

Bon, je m'arrête là, j'en ai déjà suffisamment écrit! ;)

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 1374
Localisation: Costa Rica
Sexe: Féminin
Age: 49
Posté: 08 Déc 2010, 20:30 

Je t'invite à continuer, c'est passionnant. Et vivement que tu écrives un livre! Pour une fois nous aurons une référence en français.

_________________
« M'ennuyer? Avec la nourriture du paradis? » Anne Osborne


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 10 Déc 2010, 13:41 

Bon, alors j'embraye sur l'amour sacrée alors (chuis content, je suis vraiment lancé pour l'écriture du mon bouquin... par contre, je n'en dors plus... comme à chaque fois que surgit la furie créatrice!) ;)

Après plusieurs siècles de somatophobie influençant sérieusement la culture chrétienne, la sexualité naturelle à été atrophiée suite aux codes auxquels elle a du se soumettre, lui faisant perdre toute sa valeur intrinsèque.
Aujourd'hui, contrairement aux idées reçue, la sexualité n'est pas de retour depuis 68, car ce sont juste les mêmes codes qui ont été inversés, et la sexualité bridée a donné la pornographie exaltée, qui n'est pas, à proprement parler, de la sexualité.
Difficile de trouver un équilibre si l'on a pour toute culture la télévision...

Nous appelons généralement "désir sexuel" cette obsession pour un l'assouvissement d'une pulsion déviée (et donc pervertie), se manifestant par un besoin de "baiser" et d'avoir un "orgasme"...

Or, la nourriture crue, et en particulier les fruits, font totalement disparaître ce faux désir (comparable avec la "fausse faim" de Mosséri), laissant alors la place au redéveloppement d'une sexualité naturelle, appelée par les anciens "amour sacré", ou ailleurs "la sexualité tantrique".

Il ne s'agit plus d'une pulsion irrésistible à assouvir, aboutissant à un orgasme, mais le désir profond d'une union avec l'autre, une rencontre de son être, d'un Amour véridique (et pas forcément "romantique" de type Disney) générant une extase qui dure longtemps, même après l'union.

Véritablement, la pulsion pervertie (faussement appelée animale), n'est autre que le désir de cette décharge fulgurante (appelée orgasme, avec son lot de "jets"...) et de "l'apaisement" qui s'ensuit... or cet apaisement ne dure généralement pas, et un vide se fait plutôt sentir, rendant ce "plaisir" addictif et pousse l'auteur à recommencer l'expérience dans un cercle vicieux qui mène à l'ennui... et du coup aux fantaisies poussant le couple à trouver quelques épices de tout genre à leur vies affadies...

Au contraire, ce faux désir privé de ses aliments malsains (particulièrement alimentaires, mais l'horizon psychologique joue aussi ennormément) disparaît de lui même en peu de temps, et laisse aux amoureux l'opportunité de découvrir le véritable amour.
L'orgasme éjaculatoire perd son sens, de part la sensation de vide qu'il occasionne (une réelle petite dépression parfois!), et l'extase d'une relation douce et lente, s'arrêtant ou durant à souhait, nourrit l'âme d'une façon étonnante.
J'ai bien dit "nourrit", à dessein, car c'est vraiment la sensation que procure l'Amour Sacré (l'Amour tout court à vrai dire!).

Alors que l'orgasme à terme peut pousser à chercher d'autres aventures, en épuisant petit à petit la passion amoureuse en la torpillant de déceptions et d'amertume (sensations réelles une fois que l'on a goûté à l'Amour sacré), l'Amour Sacré augmente naturellement et de façon impressionnante l'Amour que l'on porte à l'autre. La question de la monogamie ne se pose plus, elle va de soi.

En découvrant conjointement le régime frugivore et l'amour sacré, et pour avoir dû faire des "aller-retours" entre cette vie idéale et les contraintes (alimentaires particulièrement) de vie "normale", je peux vous garantir l'effet de l'un et de l'autre sur l'harmonie intérieure ou au contraire la sensation de "chute" qui en découlent...

Je vais m'arrêter là sur le sujet, j'espère ne pas avoir été trop "cru"... ;)

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 1374
Localisation: Costa Rica
Sexe: Féminin
Age: 49
Posté: 10 Déc 2010, 13:51 

J'adore te lire! Mais non ce c'est pas cru du tout, et puis nous sommes sur un forum cru de toute façon :angel:

Moi je n'ai pas constaté de différence quand j'ai changé de régime mais en même temps, j'ai rarement ressenti les pulsions dont tu parles. Il faudrait que j'en parle à chéri.

_________________
« M'ennuyer? Avec la nourriture du paradis? » Anne Osborne


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 18 Déc 2010, 13:06 

"L'absolu du fruitarien:"

Bon, là, je pense que ce ne sera une découverte pour personne, mais ça peut être utile d'en parler pour les visiteurs...

Renoncer à la chair animale pour un végétarien, c'est non seulement un acte bénéfique pour sa santé, mais aussi (et parfois surtout) une considération bienveillante envers les autres animaux que lui. C'est aussi une extension essènienne du "tu ne tueras point" mosaïque.

Les végétaliens eux, vont plus loin, poussant la logique à la simple exploitation du règne animal, devenant souvent par la même anti-spécistes (tiens, on pourrait faire un article sur le sujet!), c'est à dire ne séparant pas et ne hiérarchisant pas les espèces animales et les remettant au même rang que celui de l'homme (ou inversement).

Le fruitarisme est l'aboutissement de cette logique (en plus d'être conforme à notre biologie), étendant cette considération à l'ensemble du règne vivant, faisant les mêmes objections à l'atteinte à la vie ou à la santé des autres règnes, y compris végétaux.
Comme on peut le lire sur le site du club fruitarien-fructivore (http://www.fruitarisme.lautre.net/), la "fruilosophie" ne se restreint pas à l'alimentation, mais aussi au mode de vie complet, ainsi, les matériaux que nous pourrions utiliser devraient être dans l'absolu pensés pour ne pas nuire au vivant.
À priori, la terre, la pierre, le bois mort (flotté par exemple), peuvent être d'excellents matériaux de construction, le coton (récupérable sur la fleur déjà séchée) et la laine sauvage (la mue printanière) servant au textile.

Cette conception des choses est beaucoup plus difficile à mettre en œuvre, car elle nécessite de repenser complètement notre mode de vie...
Et ça pourrait être intéressant d'expérimenter diverses parades, et de faire part des idées et des réalisations sur le forum, non?

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 19 Déc 2010, 22:02 

Ah? Le sujet a été déplacé?

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 1374
Localisation: Costa Rica
Sexe: Féminin
Age: 49
Posté: 19 Déc 2010, 23:52 

Non, il a toujours été là! J'aime beaucoup te lire cher Julien. Je ne suis pas assez avancée sur le cheminement du fruitarisme pour appliquer ses principes à la vie courante, surtout que le reste de la famille n'a pas les mêmes préoccupations. Mais j'aime y réfléchir.

_________________
« M'ennuyer? Avec la nourriture du paradis? » Anne Osborne


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 20 Déc 2010, 10:21 

Ah, il me semblait qu'il était dans la rubrique "autres sujet"... enfin ça ne change rien! ;)

Au niveau pratique, j'en suis aussi très loin... mais rien ne vaut une bonne utopie pour aller loin! ;)

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 25 Déc 2010, 22:12 

Allez, maintenant, un peu de jointures entre matérialisme, recherche scientifique, et sipirtualité, en faveur, notamment, du végétarisme, mais pourquoi pas des fruits!

Il y a un an ou deoux, je suis tombé sur une conférence de Jacqueline Boussquet, chercheuses (un peu marginale) à la retraite, qui a étudié, à sa manière, ce que certaines spiritualités nomment "aura".

Se basant sur les travaux du mathématicien Émile Pinel qui a bossé sur les champs magnétiques, elle en est arrivé avec quelques (un, en fait, je crois) collègues, à mettre en évidence le fait que notre corps est entouré d'un champ.

Le champ est un espace ou l'énergie est structurée, en résumé, de l'information pure (esprit?).
Il semblerait que nos pensées ne naissent pas directement de notre cerveau, mais que ce dernier serait plutôt un genre de gros cristal liquide, émetteur-récepteur, puisant certainement ses productions dans ce champ, lui renvoyant également des informations.

Ce champ, notre "âme", serait notre réelle personnalité, et le corps sa partie matérielle (là, c'est moi qui extrapole un peu ses dires), échangeant en permanence des informations.

Et c'est là que l'on touche à l'alimentation (voire bien plus): selon elle, si nous mangeons, ce n'est pas tant pour absorber de la matière que pour ingérer de l'information (et nos dents auraient un rôle particulier en la matière: directement connectées au cerveau par le biais du crâne, elle serviraient à briser les formes pour en récupérer l'information).

Ainsi, manger local revient, entre autres, à ingérer l'information de notre environement direct, facilitant notre adaptation, et au contraire, faire venir notre alimentation de loin nous apporte une information inutile... peut-être même desharmonisante par rapport à notre environnement.

Manger de la viande revient à absorber une information de mort et de souffrance, raison pour laquelle il est indispensable d'être au moins végétarien.

à ce sujet, depuis que j'a décider d'être au moins végétarien, au plus fruitarien, mes sensations se sont affinées, et je perçois mieux certaines informations plus subtiles.
- en guise d'entraînement, cet été, j'ai pris connaissance de techniques de ressenti de "l'aura" dans des bouquins sur les esprits de la Nature (j'en reparlerai certainement dans un autre post), avec les mains, que l'on peut palper tel un coussin de chaleur (pour moi), ou de fraîcheur et de picotements (pour d'autres, c'est selon les personnes).-

Par deux fois, la première il y a quelques semaines ou j'ai mangé sans le savoir une olivade contenant un peu d'anchois, et juste à l'instant, où, malgré mes tris, j'ai du manger d'infimes miettes de poisson mélangées aux légumes, j'ai pu ressentir non pas une sensation physique, mais une "ambiance" (je ne sais pas trop comment la décrire) subtilement "bizarre", que je traduis comme l'information de ce poisson mort transmise à mon champ...

Au contraire, avec les fruits (bio, beaucoup moins les autres), l'information est beaucoup plus positive.

Il n'y a pas, à vrai dire, d'informations négatives ou positives que relatives, mais en réalité, une énergie harmonieusement structurée est propice au vivant, au contraire d'une énergie déstructurée qui est plutôt morbide, et donc moins bonne pour nous.

Ces faits sont illustrés par les travaux sur l'eau du professeur Emoto notamment, sur l'influence vivifiante et structurante que peuvent avoir un parcours naturel de l'eau (source, cascade), de la musique classique ou une pensée d'Amour, et au contraire, un parcours "industriel", du rock ou de la techno, ou une pensée de peur, de haine, de mépris etc.

À mon sens, le fruit est l'une des meilleures informations dont nous pouvons disposer (surtout dans une optique d'agriculture naturelle, locale et contemplative), car il contient en plus l'information d'Amour et de Don qui génèrent son existence...

pour finir, si ça vous intéresse, quelques liens vidéos complémentaires:
http://www.dailymotion.com/playlist/x10yb0_julien-wolga_esprit-de-la-matiere#videoId=xu80o


edit:
Ces considérations soulèvent de nombreuses questions médicales, notamment en ce qui concerne les transfusions de sang ou les greffes (où une partie du champ est également inséré chez le receveur, et certains témoignent d'effets surprenants), ou encore de la façon dont sont préparés certains médicaments, dont les vaccins, à base d'organes animaux (pafois substances humaines également, ce qui n'est du coup pas végétarien, et limite anthropophage...), souvent en état de décomposition... l'information ainsi diffusée étant plutôt morbide...

Les recherches sur l'eau expliquent l'homéopathie, au seins des granules desquelles ont ne trouve souvent aucune molécule du traitement, mais sont information (l'eau étant médiatrice). Malheureusement, nombre de traitements homéopathiques sont également élaborés à base de substances aussi saines que celles sus-citées (c'est leur principe-même d'ailleurs...)

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 470
Localisation: L'Estréchure, Cévennes...
Sexe: Masculin
Age: 33
Posté: 01 Jan 2011, 21:39 

Petite info pour ceux que ça peut intéresser: je viens de publier la première version de mon e-book-profession-de-foi, intitulé l'Esprit du Naturisme, qui, je l'espère, suscitera (comme il a déjà commencé à en susciter) nombre de réactions qui me permettrons de l'affiner et de le peaufiner...
J'y parle naturellement de ma conviction frugivore, reliée à tout le reste...

L'annonce: http://julien-wolga.blogspot.com/2011/0 ... risme.html

Je suis très friand de commentaires, remarques et critiques qui me permettrons de travailler dessus plus en profondeur, donc n'hésitez-pas, même si c'est pour m'incendier! ;)

_________________
http://julien-wolga.blogspot.com/
http://inspiration-naturienne.blogspot.fr/


Haut
  Profil Site Internet 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit