Tangerine & Cie

Forum végétarien sur l'alimentation crudivore et frugivore, le fruitarisme et l'hygiénisme.


Heures au format UTC + 1 heure



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message

Inscription: Mar 2011
Messages: 12
Localisation: Thailande
Sexe: Masculin
Age: 52
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 02 Mar 2011, 15:18 

Ok, je comprends bien l'approche hygiènique par rapport à l'alimentation et j'en suis convaincu. Par contre, je pense que cette hygiène physique et mentale peut ètre perturbée.

Si l'on se réfère à la medecine Chinoise, les maux viennent de dérèglements du Ying et du Yang. La balance ne se fait plus. Ceux-ci viennent toujours de causes extérieures comme l'alimentation, la pollution, ... mais aussi d'évènements extérieurs comme un choc émotionnel, par exemple. A ce moment, une seul hygiène alimentaire ne pourra pas règler le problème si il y a absence de "stimulants" que l'on appelera: plantes medicinales ou officinales mais aussi la pharmacie du Bon Dieu. C'est un avis personnel que certains peuvent peut-ètre discuter.
Toutefois (je ne suis pas croyant, dans le contexte croyance religieuse), la nature a surement bien fait les choses. Dans les plantes, racines, fruits, légumes, fleurs, ... l'on retrouve toutes sortes de composés, vitamines, sels mineraux, ... mais aussi certaines molécules comme les anti-oxidants, les molécules aromatiques, et autres.
Lorsque vous mangez des oranges (et encore plus en buvant du jus d'orange), vous assimilez du limonène (aussi avec tous les autres citrus et dans les basilic, sauge, persil, ...). Le limonène permet de se prémunir du cancer.
Donc dans les fruits, nous retrouvons ces composés aromatiques (c'est leurs noms) qui sont bénéfiques à notre organisme mais certaines de ces molecules comme la Zingibérène peuvent ètre absentes ou en quantité trop peu importante (présente en trace dans les tomates) pour avoir un role majeur sur notre santé, par contre elles sont présentes dans d'autres plantes comme les zingibéracees (action anti-cancéreuse, améliore la digestion, anti-ulcers, ....).
Vous me direz qu'en mangeant des fruits crus, on est en pleine forme mais les ulcères, les cancers, les problèmes digestifs, ... viennent de l'alimentation, de l'environnement (les frugivores n'habitent surement pas tous dans la nature et certains travaillent peut-ètre en ville dans la pollution ou dans des usines), de chocs emotionnels et bien d'autres causes et je pense donc; que le fait d'éviter d'absorber des plantes, dites "médicinales ou officinales ou stimulantes" , qui peuvent agir en synergie avec le mode alimentaire, en l'occurence frugivore, doit ètre fondé sur des expériences, des études qui démontreraient que ces dites plantes (et il faudrait citer lesquels et quelles molécules) ont une activité antagoniste sur une nourriture à base de fruits. Ce genre d'études n'a jamais été réalisé car c'est impossible.

J'ai bien noté que vous parlez tous de nature, activité physique, ... mais c'est assez difficile pour beaucoup et je me demande si il ne faudrait pas avoir une approche un tout petit peu différente car, par exemple, énormements de gens ne croient pas (en fait, ne croient plus, car jadis, ...) dans l'efficacité des plantes pour se soigner et j'ai bien peur que, beaucoup ne croieront pas a l'éfficacité de l'alimentation "fruits" car les méssages qui ont été et qui sont donnés sur la phytotérapie, aromathérapie, ... ne passe pas bien car ils ne font pas assez les liens avec l'alimentation, le sport, ... Ils en parlent mais ce n'est pas harmonieux donc ca ne passe pas. Pour la nourriture à base de fruits, j'ai bien peur que cela soit la mème chose et surtout si l'on dit que les plantes médicinales ou stimulantes, ... comme le gingembre, ne sont pas bonnes pour la santé. C'est complètement contradictoire avec toute la phytothérapie, avec la science, avec les ètudes, avec les remedes de grand mère, ... Allez dire a un Chinois d'arrèter de manger du gingembre, que c'est mauvais pour la santè, ca va mal passer, je crois.

Qu'en pensez vous?
Au fait, je commence mon chemin, j'ai acheté plein de truc: ananas (super bon et aussi des pieds à planter), mangue, des espèces de poires (je vais chercher le nom en Francais), de la pastèque (ca j'aime pas, mais je vais quand mème essayer).


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 1374
Localisation: Costa Rica
Sexe: Féminin
Age: 49
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 02 Mar 2011, 15:35 

Frédéric a écrit:
C'est complètement contradictoire avec toute la phytothérapie, avec la science, avec les ètudes, avec les remedes de grand mère, ... Allez dire a un Chinois d'arrèter de manger du gingembre, que c'est mauvais pour la santè, ca va mal passer, je crois.

Qu'en pensez vous?


J'en pense que tu as raison, l'hygiénisme est fondamentalement contradictoire avec tout ce que tu cites :lol: Tout ce que tu écris au-dessus relève d'une logique médicale, l'hygiénisme est une approche de la santé et de la maladie radicalement différente que je t'invite à découvrir sur ce forum.

Félicitations pour ton marché. Au début je n'aimais pas la pastèque, maintenant c'est une par jour ;)

_________________
« M'ennuyer? Avec la nourriture du paradis? » Anne Osborne


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 265
Sexe: Masculin
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 02 Mar 2011, 22:20 

Merci McFruit, bien répondu. Et j'ajoute que l'hygiénisme n'est pas seulement l'hygiène alimentaire, loin de là.

Frédéric: tu as raison au sujet du fait que les modes de vie de la société moderne sont souvent la source de compromis à trouver, parfois par une prise de plantes ou de stimulants, mais ceci n'est pas recommandé du tout. Ça n'est pas une approche saine de la santé. Et qu'on le veuille ou non, le mouvement c'est la vie: les gens qui ne bougent pas leur corps ne peuvent prétendre atteindre une santé optimale.

_________________
Michel Nature
Se Guérir, Se Nourrir, S'épanouir, par Nature!
http://michelnature.com


Dernière édition par Michel Nature le 03 Mar 2011, 01:27, édité 1 fois.

Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 586
Localisation: Nantes (France)
Sexe: Féminin
Age: 31
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 02 Mar 2011, 22:29 

tout à fait d'accord avec vous Michel et Mac fruit (même si je suis dans le domaine de la santé)


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 419
Sexe: Féminin
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 03 Mar 2011, 10:00 

MF, te rappelles-tu la somme parue il y a quelques années de ce grand chercheur en nutrition ? Ces recherches étaieint à moitié fondée sur des études en Chine sur de malheureux rats et d'autres études cliniques sur place (USA). Son nom m'échappe...
Il affirmait- sur le fondement de ses recherches- que la cause principale, majoritaire essentielle dans le processus d'apparitions et de développement de la maladie était alimentaire. il a prouvé que des individus bien nourris soumis à une pollution hautement toxique pouvaient absolument être exempts de conséquences fâcheuses, alors qu'à l'inverse, les individus mal nourris, y étaient très sensibles, et du reste, fragilisés comme ils l'étaient, mourraient de toute manière à la suite d'une pathologie et non de mort de naturelle - le plus souvent, et ce , de plus en plus.

Raison pour laquelle, je rejoins absolument MF : un corps bien nourri, est un corps protégé, parfaitement inutile de lui faire ingérer tel principe actif contenu dans telle ou telle fleur, racine ou je ne sais quoi; pas la peine de courir la planète pour mettre la main sur la plante panacée, base d'un élixir de longue vie. La vie est simple, comme notre nature, je pense que c'est une erreur de volontairement se la compliquer. Il est aberrant de croire qu'elle ait voulu qu'on se nourrisse de baies de Goji, de racines de gingembre, et de de je ne sais quoi encore poussant aux quatre coins du monde, nous les singes nus faits pour vivre dans la zone équatoriale et ses environs uniquement.

Par ailleurs, la phytothérapie utilise des plantes macérées, cuites, or, Thierry t'expliquerait mieux que moi que notre corps n'est pas fait pour ingérer des substances cuites conter lesquelles il lutte. Bref ! non seulement, ça m'apparaît comme inutile, mais en plus comme nocif si par ailleurs ton fruitarisme est bien installé. ;)


Haut
  Profil 
 

Inscription: Mar 2011
Messages: 12
Localisation: Thailande
Sexe: Masculin
Age: 52
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 04 Mar 2011, 02:49 

N'étant pas frugivore moi mème mais m'intéressant à ce mode d'alimentation (comme à d'autres d'ailleurs), je me pose la question: quel régime alimentaire devrions nous adopter pour notre santé et la santé de tous ( y compris celle des animaux et vegetaux)?
Un peu plus haut, j'ai soulevé certaines interogations mais vous ne me donner pas de réponses concrètes donc il m'est assez difficile de comprendre ce que vous essayer d'exprimer.
Je pense que vous comprendrez que je suis l'étudiant à qui l'on donne son premier cours de physique, chimie, biologie, nutrition et autres. Donc, j'ai déjà beaucoup appris sur les plantes, gràce aux plantes, gràce à certaines peuplades vivant en foret (c'est une autre approche mais qui se révèle ètre en accord avec les études et recherches), et grace à certaines personnes. Aujourd'hui, j'en sais assez pour dire que le règne végétal a des propriétés que nous sommes encore loin d'apprécier à leurs juste valeur. Nous sommes au balbutiement de la découverte de l'énergie (grace à la physique quantique, par exemple) et celle ci va surement surprendre de nombreux scientifiques dans l'avenir.
Vous avez surement entendu parlé des personnes qui parlent avec les plantes et les plantes répondent (à leur maniere bien sur). Il ne s'agit pas de discussion banale: <<comment vas tu aujourd'hui, il fait beau, ...>> mais de passage d'énergie, de transmission. On le sait, mais on ne l'explique encore pas. En tous les cas, ces énergies sont surement bien plus grandes et vastes que nous ne pouvons l'imaginer.
Ceci etant dit, vous serez tous d'accord avec moi que, si l'on se nourrit de fruits, il faut que ceux ci soit propres, exempt de pesticides ou autres. Il faut aussi que ceux ci soit cultivés dans certaines conditions le plus proche possible de la nature, qu'ils soit traités avec respect, ... C'est avec ce genre de pratique que l'on pourra manger des fruits en pleine possession de leur energie. Vous ètes d'accord?
Donc, selon vous, si l'on mange juste des fruits et que l'on a une hygiene physique adhéquate, l'on obtiendra une santé irreprochable, fini les maladies et petits maux et si ils apparaissent, il ne s'agit que de manifestation normales de notre corps et l'on doit le laisser faire. Malheureusement, c'est plus que simpliste.
Si une personne mange de la viande ou des matières grasses cuites, ... et que cette personne a mal au ventre ou a une grippe ou autre, vous direz que cela vient de son alimentation mais si vous avez un un problème, vous mème, vous dites qu'il s'agit d'une manifestation normale de notre corps. C'est un point qui me dérange.
De plus, vous classez les matières végétales dans des cases qui sont des plus fantaisistes. Pour moi et sans entrer dans le détail et en étant généraliste, il y a des semences (des graines, pepins, noyaux, ... ), des racines, un tige et des feuilles, des fleurs et des fruits qui portent les semences. Le poivre est un fruit, la badiane, le piment aussi mais vous les classez dans les epices. C'est quoi les epices? C'est quoi les aromates? Juste des noms, car l'on décide toujours de classer les choses, les gens, les animaux, ... dans des catégories inventées pour nous plaire. Et de plus, pour en rajouter, vous dites, ça c'est pas bon, c'est un stimulant, ... Comment pouvez vous jugez de ce qui est bon ou pas? Soit vous ètes Dieu et avez la connaissance universelle et là je m'inclinerais, ou alors, vous avez, comme je l'ai dit précédement, des études qui prouvent que ces matières sont nocives comme vous l'indiquez. Si vous ne satisfaisez pas a une des ses deux alternatives, vous avez une attitude négationiste nullement fondée.
Pour refaire un petit exemple: comment pouvez vous classer le gingembre dans les plantes nocives? là il faut expliquer.
Maintenant, je vais repondre:
cicero: "à moitié fondée sur des études en Chine sur de malheureux rats". Stop au clichés! Arrètons de regarder la paille dans l'oeil de notre voisin!
"pas la peine de courir la planète pour mettre la main sur la plante panacée". Premièrement, c'est la société de consommation basée sur le model Occidentale qui veut ça. D'autre part, ne manges plus de bananes, noix de coco, kiwi, mangues, ananas, ... Et encore une chose, notre connaissance de la pharmacie du Bon Dieu étaient bien aussi importante que celle des Chinois mais nous la perdons pour le profit de certains.
Cicero, il faut vraiement que tu ouvres un livre de phytotherapie. Tu vas beaucoup apprendre et tu sauras que les plantes ne sont pas macérées, cuites, ou autres pour servir de remèdes. Il s'agit la, soit de procédés de conservation (car en Europe, il y a des saisons ou tout ne pousse pas), soit d'alchimie (ce que tu appelles "cuites"), soit de procédés de fabrication (comme pour les sirop), soit de praticité (plus facile à utiliser une plante en poudre que la plante en elle mème). Bref, ouvre un bouquin avant de parler de ce que tu ne sais pas (désolé, je suis sec mais on ne dénigre pas les choses sans savoir et surtout quand ces choses ne sont pas capable de te répondre).
Indiantigre: c'était bien ta conférence sur l'aromathérapie? On t'a expliqé que celà était nocif, pas en accord avec les fruits, que celà ne servait à rien, que l'alimentation saine (encore faudrait il savoir quelle est elle?) suffisait en elle mème?
Michel Nature: Ok, ta réponse est justifiée à mes yeux mais j'aimerais que quelqu'un me dise ou je peux trouver les infos comme quoi les romarins, thyms, ... ne sont pas recommandés pour la santé. J'aimerais bien connaitre et lire celui qui écrit ce genre de traités.
McFruit; "Dans le cas d'une grippe intestinale le repos digestif (jeûne à l'eau) serait ce qu'il y a de plus indiqué, d'un point de vue hygiéniste. Par ailleurs les épices sont plutôt contre-indiquées par les hygiénistes, parce qu'elles sont stimulantes (donc nocives) et irritantes." J'ai pas trouvé pour les hygiènistes. Tu peux m'indiquer des lectures?
C'est peut-ètre leur avis mais d'un point de vue technique:
Les causes d'une gastro-entérite sont la plupart du temps provoquées par des microbes, elles peuvent être de type viral ou bactérienne :

> Gastroentérite virale (origine la plus fréquente) : il s'agit d'une infection saisonnière très contagieuse qui se transmet d'homme à homme (par les mains, aux toilettes, les verres), cette infection peut provoquer de véritables épidémies surtout en hiver. Notons que les symptômes de la gastro-entérite sont souvent moins graves que ceux de la gastro-entérite bactérienne (caractérisé souvent par du sang dans les selles).


Il faut savoir que plus d'une centaine de virus peuvent être responsables des gastro-entérites, les plus connus sont les rotavirus, ceux-ci provoquent en général des gastro-entérites chez des enfants, mais encore les calcivirus, les adénovirus ou les norovirus (aussi très fréquents).

> Gastroentérite bactérienne : il s'agit souvent d'une intoxication alimentaire qui peut être provoquée par différentes bactéries comme les salmonelles ou les colibacilles.


Donc, je n'ai encore jamais entendu dire que l'eau était bactéricide et antivirale, bien au contraire. L'eau est un vecteur porteur. Par contre, certaines molécules (que l'on retrouve principalement dans les plantes, dites médicinales) sont des antiviraux, antibactériens, puissants.
Concernant la santé et l'hygiène, il existe dans certains autres pays du globe, autres que les pays occidentaux, des maladies, virus, ... bien différents de ce que l'on a chez nous (ou tout du moins en nombre de cas plus importants) comme la dengue hemorragique, par exemple (moustiques). Ce n'est pas en mangeant juste des fruits ou en faisant une cure à l'eau que l'on sauvera les milliers de personnes qui meurent chaque année et que les gens ne l'attraperons plus.
En Asie, c'est très répandu et pourtant, l'hygiène alimentaire est bien plus importante que l'hygiène occidentale (et la consommation de fruits bien plus importante, de légumes bien plus importante, d' "épices" bien plus importante, la consommation de graisses bien moindre, de lait bien moindre, de viande bien moindre, ...). Si l'on parle hygiene, il y a surement beaucoup à apprendre d'eux et surement aussi en Amerique du Sud au contact de certaines peuplades. Et ce n'est pas en leur vendant nos stock de DDT que nous n'utilisons plus pour tuer les moustiques que l'on peut dire "sur de malheureux rats Chinois"! Nous, Occidentaux, faisons les expériences sur des humains et de préférence, pas des Blancs! Si vous avez etendu parler du Codex Alimentarius (et c'est pas les Chinois ou les Thai, ... qui ont décidé celà), vous saurez que le centre d'essai est en Thailande (financé par les occidentaux, bien sur, et mème les Verts a Bruxelles votent pour ca) et que c'est ici que l'on irradie toute forme d'alimentation pour paufiner ce que l'on nous prepare dans nos futur assiettes (la nourriture saine, comme ils l'appellent. La pasteurisation à froid, bientot obligatoire dans toutes les cuisines et votre assiette, pour votre santé!) et pour le moment, c'est ici les cobayes, et ce n'est pas des rats.


Haut
  Profil 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 586
Localisation: Nantes (France)
Sexe: Féminin
Age: 31
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 04 Mar 2011, 08:53 

mais l'higiènisme va bien au delà de l'alimentation, cette dernière on va dire ne constitue qu'une amorce.
Les aliments d'aujourd'hui pertubent les sécrétions biochimiqes de notre organisme.
Nous ne mangeons plus en accord avec notre nature physiologique.
Déjà par comparaison anatomique (et ça tu trouveras des tas de textes la dessus, à condition de ne pas se fermer dans les recherches) l'homme n'est pas omnivore (dent, longueur du tube digestif etc sont des éléments de preuve) mais bien un frugivore.

Aujourd'hui les maaladies sont dues à tes tas de dérives de l'humain, et l'alimentation a un gros rôle.
Bonjour aliments raffinés, gluten, etc et j'en passe et des meilleurs, aliments formateurs de mucus.
Tiens petite lecture la santé par le jeune "Arnold Erhet"
La santé est un global et requiert sommeil, pensée positive, activité physique.
Renseigne toi un peu sur l'hygiènisme tu verras


Au sens botanique oui les épices sont pour la plupart des fruits. Mais c'est fruit ont été séchés transformés et ne sont en aucun cas naturel ils entrent donc en compétition avec les molécules de notre corps car la séchage se fait souvent à plus de 43 degrés ils se produit alors de façon certaines des molécules dénaturés et que le corps ne reconnait.

D'une j'allais à une conf sur lécologie et non sur l'aroma.
Et aujourd'hui moi je pronne la prévention comme facteurs de santé de façon certaine.M ais j'ai cependant conscience que dans notre société de tel changement ne sont pas possible par tout le monde donc face à la maladie chez ces personnes je préfère conseillé les huiles essentielles plutôt que l'arsenal chimique. Et en tant que professionnel de santé je sais trop bien que c'est très difficile de faire changer les habitudes de quelqu'un.
Mais oui effectivement ici on n'est quasiment jamais malade. Et notre hygiène de vie est facteur de santé..


Haut
  Profil Site Internet 
 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 419
Sexe: Féminin
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 04 Mar 2011, 11:03 

Frédéric, je te sens blessé, un peu aux abois et j'en suis navrée, vraiment.
Comme MF, il y a bien des aspects "scientifiques" ou assimilables qui ne m'intéressent plus que par curiosité. J'ai compris l'essentiel, et ces connaissances ont surtout du sens pour ceux qui n'ont pas encore compris en quoi le fruitarisme était l'alimentation naturelle de l'homme. Or, un animal qui se nourrit comme l'a prévu la nature ne développe pas de maladies. Là, je te renvoie aux hygiénistes dont tu sembles tout ignorer pour le coup.
En ce qui concerne mes connaissances en phytothérapie, il se trouve que c'est une discipline qui m'amusait pas mal il y a quelques années. tu me lâches dans un jardin, et tu verras le nombre incroyable de "simples" que je peux t'identifier. Des livres de phytothérapie, j'en ai lus...beaucoup. Ils prennent la poussière dans mes bibliothèques, à moins qu'ils ne soient désormais vendus ou donnés. Je t'ai parlé des modes de préparation essentiels. Peu importe le procédé, la plupart du temps, la plante est confrontée à la chaleur, sauf avec les cataplasmes. Il y a toujours de l'alcool pour cuire, ou de l'eau pour extraire et diluer les principes actifs, même l'extraction des huiles essentielles passe par la chaleur. Quant au séchage à l'ancienne, il ne vaut que pour le particulier qui a fait sa cueillette, trop long pour les labos !
Maintenant, je vais te dire quand bien même tu songerais à utiliser les sucs de plantes crues (j'écoutais un phytothérapeute sur la 5 expliquer qu'il y a très peu de principes actifs dans une plante fraîche, qu'il vaut mieux l'utiliser sèchée car c'est alors que les principes sont le plus concentrés et mobilisables), bref ! quand bien même. Le fait même de devoir t'interroger pour savoir si tu devrais manger du trèfle ou des feuilles de pissenlit me pose problème. Dans une alimentation simple et naturelle, tu devrais pouvoir fonctionner à l'instinct et non te référer à des connaissances de laboratoire ou à une expérience clinique fondée sur une population d'individus alimentés en cuit, donc soumis à un stress physiologique qui va te différencier d'eux, puisque tu auras au minimum libéré ton corps d'une grosse dépense d'énergie.

Donc, selon vous, si l'on mange juste des fruits et que l'on a une hygiene physique adhéquate, l'on obtiendra une santé irreprochable, fini les maladies et petits maux et si ils apparaissent, il ne s'agit que de manifestation normales de notre corps et l'on doit le laisser faire. Malheureusement, c'est plus que simpliste.

Tu sembles nous reprocher nos raccourcis mais les qualifier de "simplistes" est un sacré jugement de valeur que tu portes contre nous. Expérimente seul et reviens en parler ensuite, ça évitera ces dérapages.

Si une personne mange de la viande ou des matières grasses cuites, ... et que cette personne a mal au ventre ou a une grippe ou autre, vous direz que cela vient de son alimentation mais si vous avez un un problème, vous mème, vous dites qu'il s'agit d'une manifestation normale de notre corps. C'est un point qui me dérange.

Dans les deux cas, c'est lié à l'alimentation, cause première de tous nos troubles. C'est une manifestation normale d'élimination dans les deux cas. Ce n'est pas parce qu'on devient frugivore ou fruitarien que nos corps sont propres. Des années de méconnaissance des lois naturelles ont sali nos organismes et il faudra longtemps, souvent plusieurs années avant d'avoir éliminé toutes les toxines exogènes. MF te dira qu'elle a encore il y a peu expulsé des toxines vraisemblablement liées à sa consommation de tabac cessée pourtant depuis de très nombreuses années, et ce, malgré son régime alimentaire, qui certes comprend quelques très rares dérapages, mais reste fondamentalement frugivore et pauvre en graisse.
On résume : on ne se différencie nullement des autres (carnivores ou autres), seulement le processus d'élimination est appelé à diminuer chez un individu se nourrissant sainement.

De plus, vous classez les matières végétales dans des cases qui sont des plus fantaisistes. Pour moi et sans entrer dans le détail et en étant généraliste, il y a des semences (des graines, pepins, noyaux, ... ), des racines, un tige et des feuilles, des fleurs et des fruits qui portent les semences. Le poivre est un fruit, la badiane, le piment aussi mais vous les classez dans les epices. C'est quoi les epices? C'est quoi les aromates? Juste des noms, car l'on décide toujours de classer les choses, les gens, les animaux, ... dans des catégories inventées pour nous plaire. Et de plus, pour en rajouter, vous dites, ça c'est pas bon, c'est un stimulant, ... Comment pouvez vous jugez de ce qui est bon ou pas? Soit vous ètes Dieu et avez la connaissance universelle et là je m'inclinerais, ou alors, vous avez, comme je l'ai dit précédement, des études qui prouvent que ces matières sont nocives comme vous l'indiquez. Si vous ne satisfaisez pas a une des ses deux alternatives, vous avez une attitude négationiste nullement fondée.

Tu sais, Frédéric, il y a le fond et la forme. autant, je comprends la légitimité de tes interrogations, essentielles car il faut comprendre pour s'approprier des connaissances, autant la forme est insultante, condescendante et j'en passe, et là, je t'avoue que ça m'irrite de lire un tel message, j'ai du mal à ne pas te répondre avec colère et c'est dommage de fonder un échange sur cette base.
Bref ! Bien sûr que nous connaissons le classement des végétaux, mais on l'a simplifié pour des raisons pratiques.
La règle de base est fondée sur le goût. Si nos sens perçoivent un aliment comme amer, désagréable, c'est qu'il est nocif pour nous. Je te renvoie au livre de Graham Douglas puisque tu aimes les sources et encore une fois aux hygiénistes, dont l'expérience clinique fut très longue. Une baie amère pour nous s'avèrera nocive. Elle sera douce au palais d'un oiseau car adaptée à son système digestif. C'est pourquoi il est recommandé de se méfier des plantes fortes comme la roquette par exemple. A faible dose, la nocivité sera imperceptible, mais en plus grande quantité...
Bien sûr qu'il existe des différences entre aromates et épices. Généralement sous le premier, on place des plantes qu'on dit aromatiques, comme le persil, la coriandre, le basilic, l'aneth...sous le second, on range des substances fortes en arôme ou piquantes, comme la cannelle, le piment, le paprika, ...
Les personnes consommant beaucoup d'épices très fortes, comme le piment en grande quantité sont concernées par certains troubles comme les hémorroïdes ( je te renvoie aux causes par exemple chez Wikipédia, mais c'est un phénomène connu, comme les nocivités du poivre, ... http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9morro%C3%AFde).Si je trouve du temps cet après-midi, je me remettrai dans mes bouquins (enfin ceux qui me restent, parce que je donne souvent mes livres, j'aime bien la circulation de l'information ) et je te mettrai des références précises, puisque tu es en demande.
Mais bon sang ne vient pas dire qu'on se prend pour Dieu ! Au contraire, on est très humbles, en plein apprentissage. On se base sur les acquis de nos prédécesseurs : hygiénistes et chercheurs en nutrition. On ne sort pas l'info de nos chapeaux.

cicero: "à moitié fondée sur des études en Chine sur de malheureux rats". Stop au clichés! Arrètons de regarder la paille dans l'oeil de notre voisin!
???
Je ne sais pas trop ce que tu as compris ou encore loupé. Je condamne l'expérimentation sur animaux qu'elle soit faite en France en Chine ou je ne sais où. La vie se respecte qu'elle se niche sous un rat ou un humain très orgueilleux? je suis anti-spéciste pour ta gouverne...

"pas la peine de courir la planète pour mettre la main sur la plante panacée". Premièrement, c'est la société de consommation basée sur le model Occidentale qui veut ça. D'autre part, ne manges plus de bananes, noix de coco, kiwi, mangues, ananas, ... Et encore une chose, notre connaissance de la pharmacie du Bon Dieu étaient bien aussi importante que celle des Chinois mais nous la perdons pour le profit de certains.

Je suis pour la consommation locale, c'est-à-dire la production de fruits produits à moins de 30 km de chez soi. Malheureusement contrairement à certains, je n'apprécie pas trop les pommes. Encore en chemin sur le fruitarisme, je me donne du temps avant d'y arriver, mais ça me contenterai bien d'y parvenir à terme.
Le souci en la matière est que notre qualité de "singe nu" (Mosséri) témoigne notre adaptation à des zones climatiques chaudes et humides, dans lesquelles les fruits qu'on qualifie d'exotiques en France poussent à foison. La migration humaine est irréversible aujourd'hui, il s'agit de s'adapter à nos contrées et à ce qui y pousse, mais c'est plus compliqué. L'apport calorique et nutritif d'une banane diffère de beaucoup de celui d'une pomme.
Néanmoins, vouloir se nourrir justement n'est pas assimilable à la course aux produits miracles. L'une est un aliment physiologique de base pour l'humain, l'autre un aliment "fantaisiste" lucratif dans nos sociétés. La baie de Goji, pour reprendre cet exemple, n'a rien de comparable au kiwi. Les baies de Goji, panacée incontournable, sont vendues aux alentours de 60€ le kg, alors qu'un kg de kiwis (produits aujourd'hui en France) revient à 3€ le kg. Ah ! oui, mais on ne serait pas loin d'atteindre la vie éternelle, secret de longévité soigneusement gardé par des moines bouddhistes pour les baies de Goji. C'est beau, romanesque presque, ça sent l'aventure et l'initiation à des rites hors du commun, presque magiques ! sauf qu'à l'analyse, il s'avère que les principes actifs de ces baies nécessitent qu'elles poussent dans leur lieu d'origine sur les pentes des chaines de montagnes chinoises, il leur faut ce climat bien particulier pour concentrer leur actif. Or, on continue à les vendre hors de prix alors qu'aujourd'hui, on peut en acheter les arbustes productifs même chez Baumaux , et alors même que l'analyse des baies produites en Chine dans leur milieu naturel et les autres m^mes produites en Chine mais à plus basse altitudes ou sur des pentes différentes n'ont absolument pas la même composition chimique !

Je trouve le temps, le courage et l'envie de te filer les références tant demandées et je te les poste. M'est avis qu'avec des idées aussi arrêtées que les tiennes ça ne suffira pas. Allons, je vais essayer de rester optimiste et laisser le temps faire son œuvre. Ton esprit est encore tout formaté par la médecine allopathique, dont la phytothérapie n'est qu'une variante, car le travail du terrain, est peu de chose chez elle, et la résolution des troubles l'essentiel. Utiliser une molécule fabriquée artificiellement ou naturellement, c'est une différence de degré pas de nature. L'essentiel, c'est de comprendre qu'elles ne servent plus à rien dans une optique fruitarienne et ça, c'est ce que tu rejettes, donc ça va peut-être être compliqué malgré les sources. M'enfin, bon approfondissement si tu t'accroches, Frédéric.


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 2010
Messages: 1374
Localisation: Costa Rica
Sexe: Féminin
Age: 49
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 04 Mar 2011, 14:52 

Frédéric, tu trouveras quelques références ici:
informations-sur-l-hygienisme-f8.html

Je te conseille de lire Herbert Shelton, il est un des premiers hygiénistes et ses écrits sont très complets. Certaines choses ne sont plus d'actualité mais l'essentiel n'a pas évolué. En français il y a Albert Mosseri.

_________________
« M'ennuyer? Avec la nourriture du paradis? » Anne Osborne


Haut
  Profil Site Internet 
 

Inscription: Mar 2011
Messages: 12
Localisation: Thailande
Sexe: Masculin
Age: 52
MessageSujet du message: Re: Curcuma Longa
Posté: 04 Mar 2011, 18:12 

Houa! Je m'attendais à d'autres réponses. Donc celà me fait plaisir car j'avais un peu peur en lisant certains commentaires que j'ai contredits plus haut. Ca va ètre un peu long, mais vous verrez que j'ai un peu chercher avant d'ouvrir le bec, ce qu'était que les hygienistes, ...
Ok, pour ce qui est alimentation, je suis tout à fait d'accord avec vous, on mange de la merde aujourd'hui (je ne pense pas ètre plus vulgaire que JP Coff). Sur l'hygiène de vie (sport, relaxation, méditation, Tai Chi, Aikido et bien d'autres), tout à fait convaincu comme la plupart des gens sur cette planète; sauf que certains s'en fouttent, ne font rien et préfèrent avoir recours à la liposuccion, préfèrent le canapé devant la télé plutot qu'une promenade dans la nature, ...
Donc la dessus, on est ok.
Pour ce qui est des baies de Goji, des kiwi, ... c'est une histoire de business. Ici, les kiwi sont plus cher que les baies de Goji et effectivement, mieux vaut manger local si c'est possible (pour ma part, je n'acheterai jamais de cerises à 100 euros le kg, c'est le prix ici).
Pour ce qui est des plantes aromatiques ou épices, je suis aussi d'accord sur les principes de production (séchage, distilation, ...) mais en alimentaire, à part avoir un carte de fidélité chez Ducros, il est bien meilleur (au gout) de manger ces aromates ou épices en frais (romarin, sauge, gingembre, muscade, ...).
Maintenant, pour ce qui est du gout, c'est la que mon opinion va diverger et ce, basée sur des faits, sur des études, ...
Je comprends que l'on puisse penser et rejeter une herbe, un fruit ou autre car il est amer. C'est le cas bien connu des endives. On dit que si les endives sont amer, c'est à cause de celui qui les a mal préparée. Il s'agit d'un gout qui ne rentre pas dans les critères occidentaux. Ce critère s'applique aussi sur les épices: << ca pique! il faut faire attention, ...>>
Celà fait un peu plus de 20 ans que je vis en Asie en permanence et je me suis donc adapté à leur mode de vie, coutumes, alimentation, hygiène, ... Avant d'habiter là bas, quand j'avais une vingtaine d'années, je commencais à avoir mal à l'estomac. Le medecin m'a donc prescrit (si je me rappelle bien) une sorte de lait (un platre ou quelque chose comme ça) en sachet à avaler et d'arrèter le cafe, toutes les épices, les produits forts. Et puis, j'ai avalé un sachet et ca m'a plié en deux. Plutard, je suis parti m'installer en Asie (Thailande) et mes maux d'estomac ont complètement disparu. Je n'ai plus jamais eu mal depuis 20 ans. Par contre, je mange beaucoup plus épicé que vous ne pourriez mème l'imaginer, je bois du café; je fume. Il n'y a aucune personnes que je connaisse qui souffre de ce genre de mal, ici. Par contre, demandez aux gens ou mème aux médecins locaux, ils vous diront tous que c'est lié au stress.
Concernant les problèmes de selles. Aucun! Mais alors, bien mieux qu'avec la nourriture Occidentale. Des obèses, aucun sauf depuis l'arrivée des Mc Do et pepsi à toutes les sauces chez les jeunes.
Concernant les épices et ce fameux gout piquant, il a fallu que je m'y habitue mais maintenant, si je me mets à les supprimer, et bien je vais me sentir moins en forme, plus patraque, ...
Pour le gout amer, cela a été plus long. Au début, je ne voulais pas en entendre parler et y gouter. J'étais persuadé que soit, ils ne savaient pas préparer le plat ou que soit l'aliment en cause n'était pas un aliment comestible. Et puis, ma femme m'a expliqué, petit a petit, en passant par des chemins différents car elle avait bien compris que nous avions une perception des gouts bien différente. Comme elle est Phytothérapeute et pharmacienne, elle m'a fait decouvrir la médecine Thai (celle par les plantes) et donc découvrir que l'approche de la maladie était complètement différente de celle que nous pratiquons en occident. Je me suis intéressé de ce fait; a la pharmacopée Chinoise et aussi à celle de certaines peuplades des montagnes avec lesquels j'ai eu la chance de passer beaucoup de temps et de découvrir énormement et surtout découvrir que la vie avait un tout autre sens que celle que nous lui donnons et notament sur l'hygiène de vie.
Dans la médecine traditionelle Thai et la pharmacopée Chinoise (et je pense qu'il en va de mème avec les autres pays Asiatique car la médecine Orientale a aussi une approche similaire, donc on voit bien qu'il ne s'agit pas que d'un ou deux pays) on fait référence à la notion de "gout", Les 5 SAVEURS. Acide, Amer, Doux (Sucré), Piquant, Salé. Ces saveurs ont des actions sur certains organes. La saveur amer est associée au coeur, le piquant aux poumons, acide avec le foie, doux avec la rate et le salé avec les reins. Ces saveurs que l'on retrouve dans les plantes (fruits, racines, feuilles, ...) sont utilisées pour rétablir certains équilibres, pour fortifier certains organes, ...
On s'apercoit bien vite que ces saveurs se retrouvent dans l'alimentation quotidienne et souvent, sont associées entre elles. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, mais on peut découvrir très vite, qu'il s'agit de perceptions différentes, de culture différentes et bien entendu, d'alimentation et hygiène differentes. Maintenant, je mange des plats amers et c'est très bon, je peux vous l'affirmer.

J'ai visité un peu le site de Mr Mosseri (c'est ca, je pense?) et je peux lire pas mal de choses qui sont complètement (à mes yeux) infondées. En vrac:
Le Thé: tout ce qui est amer contient du poison. Nos papilles gustatives ont été équipées pour détecter les poisons afin de nous prévenir de ne pas en manger.
contiennent des poisons qui attaquent les nerfs, les reins, l'estomac, les intestins, le sang, etc. La caféine et la théobromine sont des poisons violents
Le corps se met ainsi en branle pour les expulser. C'est cela la stimulation. Elle semble donner des forces, mais en vérité, elle les épuise. Les nerfs finissent par s'ébranler, ce qui donne des insomnies, une fatigue nerveuse, l'énervement, l'instabilité des nerfs face aux contrariétés, la vulnérabilité de tout le système nerveux qui commande moins bien toutes les autres fonctions organiques.
Et bien, il faudrait peut-ètre que l'auteur de ces lignes contacte les grands maitres d'art martiaux, les bonzes, ... s'intéresse de plus près à la consommation de thé chez ces personnes et fassent quelques études sur leur irritabilité, leur fatigue nerveuse, .... Moi ça me fait réfléchir sur la perspicacité de Mr Mosseri! :roll: :think:

L'argile est naturelle, mais en tant qu'aliment, elle ne remplit pas la condition essentielle pour tout aliment, qui est d'être agréable au goût. Du reste, c'est une substance inerte, morte, non biologique et non vivante. Il faudrait surement qu'il s'intéresse à la physique quantique. Dire que de l'argile est une substance morte, non vivante, ...!! :wave:

la plupart des gens, dans les pays civilisés, ... Quel état d'esprit pour un soit disant érudit :thumbup:

La Nature ne produit pas de médicaments, contrairement à ce que l'on enseigne en médecine et en Naturopathie. En effet, on dit que tous les remèdes existent dans la Nature, et qu'il suffit de les chercher. Pure sottise. Le seul remède, c'est la suppression de la cause ! :clap: :clap: :clap: Et bien il faudrait étudier le Bencao, par exemple, et voire ce que l'on y trouve. Dans la Médecine Traditionnelle Asiatique, ce n'est pas la maladie qui est considérée mais le malade. Le but n'est pas de guérir seulement la maladie mais de prendre en compte toutes les causes comme les circonstances d'apparition, l'état psychologique du patient, le contexte social, l'environnement du malade, ... et de comprendre les liens qui existent entre toutes ces causes. C'est après celà que l'on essaiera de rétablir l'equilibre entre tous les facteurs internes et externes responsables de la maladie pour arriver à une guerison durable dans le temps, une guérison qui est un retour à l'état de bonne santé et non pas à la guérison d'une maladie pour retomber dans une autre, l'équilibre n'ayant pas été rétabli.
Quand on a un site internet, aujourd'hui, c'est que l'on a la possibilité d'aller sur la toile et donc de faire de la recherche d'information. Quand on se met à écrire des dizaines de bouquins sur la santé, l'hygiène, ... on a fait le tour de la question en passant par une étude des médecines traditionnelles et là, ce n'est manifestement pas le cas du tout!
Moi, j'appelle ça un charlatan, ou aussi un businessman. Mon arrière grand père est mort à 107 ans, de vieillesse ( a cet age la, on peut pas avoir grand chose d'autre). Il buvait 1 litre de rouge de table par jour, mangeais de la viande, mettais de la gnole dans son café tous les jours, fumait des roulées les unes après les autres et continuait toujours de faire son jardin. Et pourtant, j'irai jamais dire que c'est bien. Maintenant, Dr Shelton et mort à 90 parcequ'il mangeait des fruits et se preoccupait de son hygiene. :clap: :o :clap: Il avait une maladie que les fruits n'ont pu lui épargner. Mosseri, qui est plus intelligent, dit que c'est de la faute à Shelton car il mangeait trop de protides. Et bien moi, j'ai du mal à avaler les conneries de Mosseri!

J'espère que vous comprenez que je ne suis pas contre adopter un régime alimentaire à base de fruit ou de cru, bien au contraire. Je suis aussi pour une hygiène et spécialement une hygiene de vie meilleure. Par contre, là ou je diverge, c'est sur certains détail qui sont pour moi, très important. Je suis sur que la santé s'améliore avec un régime alimentaire adapté, avec de la relaxation, du Yoga, du Tai Chi, ... mais je ne suis pas fermé à cause de certains Grand Penseurs, et surement pas des scientifiques (il y en a qui se trompent souvent et d'autres qui sont souvent dans le vrai mais ces Grands Penseurs là, ne font pas partie de ces 2 catégories), qui, parcequ'ils n'ont pas de ballonements ou qu'ils vivent jusqu'à 80 ans sans problemes, dénigrent des faits, dénigrent des études de plus de 3500 ans qui s'avérent ètre confortées aujourd'hui gràce à la technologie d'analyse. Il(s) parle de poisons dans le thé, dans le café, de laudanum dans la laitue! Quelle foutaise! Le laudanum est une tinture à base d'opium et non une molécule. Pour le café et le thé, je vous laisse chercher sur le net entre cafféine, théanine, ... (en Anglais, c'est plus complet).


Haut
  Profil 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit